Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 03:57














Non, non, et non !

 

L’Irlande est le troisième pays à refuser le traité de Lisbonne.

C’est embêtant.

 

La France, les Pays Bas et puis l’Irlande….quelques 80 millions d’européens en fait.

Même s’il est sûr que les raisons des uns de sont pas les raisons des autres, il est toujours un constat : c’est NON.

 

Et pourtant les administrations, la presse, et les partis politiques dans leur grande majorité font le forcing pour ce traité de Lisbonne.

Traité entre nous illisible, qui ne vaut pas mieux que le précédent traité constitutionnel.

 

Valérie Giscard d’Estaing ancien président de la République française pour ceux qui ne suivent pas l’actualité, disait du traité de Lisbonne qu’il est comme « une quasi-copie parfaite du traité de 2005. »

 

Mais rassurons-nous. Comme ce traité est le même de celui d’avant les modifications de surface et qu’il n’a été remanié que pour emporter l’adhésion des foules, du peuple en bref (mot difficile à prononcer : le peuple), il est inconcevable, impensable qu’il soit encore refoulé.

 

Ainsi déclarons comme toute les élites politiques, comme toute la presse européenne : le peuple ne comprends rien, les élites sont en avance, suivez les élites.

Et puis comme vous ne suivez pas les élites, nous allons contourner le peuple.

Mais revenir sur nos pas, réfléchir à une Europe des peuples, nenni !


Eh bien voilà où je ne comprends plus rien.

La question est posée, le peuple répond non à la question et les questionneurs disent vous n’avez rien compris.
De deux choses l’une soit la question était mal posée et là il y a de quoi sérieusement douter des « élites », soit ce que recouvre la question fait trop peur aux européens et la réponse est valide.

 

Nous voilà rendu aux confins de la démocratie et de la liberté.

Peut être aurais-je le cœur à écrire une chronique, un de ces jours, sur les dérives de la démocratie.

 

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires

Catherine 20/06/2008 06:26

J'en suis à me demander si je ne vais pas renvoyer ma carte d'électeur et me faire radier des listes (quoique non afin d'être comptabilisée dans les abstentionnistes) et arrêter d'aller voter alors que je ne me suis jamais abstenue depuis 1965 où j'ai eu ce droit et ce devoir.Que ce passerait-il si, aux prochaines élections, nous étions 100% d'abstentionnistes.Je ne pense pas que même ceux qui sont pour le oui puissent se satisfaire de ce genre de procédé. Sauf bien sûr à faire partie des "élites" (autoproclamées ?).Je ne décolère pas sur ce sujet depuis quelques jours et sur bien d'autres et depuis plus longtemps :-(