Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 03:35















Le Divin Marché : La révolution culturelle libérale

Auteur : Dany-Robert Dufour

Editeur : Denoël

Présentation de l’éditeur

" Les vices privés font la fortune publique " : cette formule aujourd’hui banale scandalisa l’Europe des Lumières lorsqu’elle fut énoncée pour la première fois en 1704 par Bernard de Mandeville. Pourtant. ce médecin, précurseur trop méconnu du libéralisme, ne faisait qu’énoncer la morale perverse qui, au-delà de l’Occident, régit aujourd’hui la planète. Elle est au cœur d’une nouvelle religion qui semble désormais régner sans partage, celle du marché : si les faiblesses individuelles contribuent aux richesses collectives, ne doit-on pas privilégier les intérêts égoïstes de chacun ? En philosophe, Dany-Robert Dufour poursuit dans cet ouvrage ses interrogations sur les évolutions radicales de notre société. En présentant, en autant de chapitres. les " dix commandements " inquiétants qui résultent de la morale néolibérale aujourd’hui dominante. il analyse les ébranlements qu’elle provoque dans tous les domaines : le rapport de chacun à soi et à l’autre, à l’école. au politique, à l’économie et à l’entreprise, au savoir, à la langue, à la Loi, à l’art, à l’inconscient, etc. Et il démontre ainsi qu’une véritable révolution culturelle est en cours. Qui nous mènera jusqu’où ?

Biographie de l’auteur

Dany-Robert Dufour, philosophe, est professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris-VIII, directeur de programme au Collège international de philosophie. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Folie et démocratie (1996), et chez Denoël, L’Art de réduire les têtes (2003) et On achève bien les hommes (2005).

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique - dans -*- copinage
commenter cet article

commentaires