Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 03:28

Dette & dette

 

Quelle est la dette des pays dits du tiers monde ?

2 600 Md$ et 370 Md$ de service de la dette à l'an (chiffre 2004 suivant le comité d'annulation de la dette du tiers monde CADTM)

Quelle est la dette publique des pays riches ?

24 000 Md$ (chiffre 2005). Je ne parle même pas du service de la dette.

Quelle est la dette des grandes banques, au cœur de la tourmente ?

Silence en milliards de dollars

Plusieurs milliers de milliards.

Oui mais combien de milliers ?

Silence.

Et là pas de soucis les États mettent la main à notre poche.

60 milliards par ci, 700 milliards par là, etc...

Pour qui ?

Pour quelques spéculateurs qui se sont amplement enrichis et qu'il faut préserver.

Mais depuis combien de temps a-t-il été demandé d'annuler la dette du tiers monde ?

Et là cela concerne des millions de personnes, des pays entiers dans la difficulté.

Il y a bien des promesses de participer à la réduction de la dette.
Un petit pourcentage par ci un petit pourcentage par là.
Un peu comme pour l'environnement, des petits pourcentages.

ON tergiverse.

Mais pour les grands carnassiers de la finance, ça réfléchi plus vite.
Tout de suite du cash sur la table.

Sinon c'est la cata.


Que des millions de personnes crèvent de faim.
Ils s'en foutent

Que des enfants ne voient pas la fin de leur première année.
Ils s'en foutent.

Que les ressources en eau et en libre accès diminuent.

Ils s'en foutent.

Que des maladies endémiques continuent alors que des plans de vaccinations pourraient être activés et mettre fin à ce carnage.
Ils s'en foutent.

Mais que quelques uns des leurs perdent la face, à défaut de quelques dollars, là ils sont présents.

Là ils vident nos poches.

Là il n'y a pas de soucis de trésorerie.
Là les caisses ne sont plus vides.

Vidons, vidons les caisses.


Essayez de demander une augmentation de salaire dans cette période trouble à votre patron.
Même si votre patron est à des kilomètres des prises de décisions financières mondiales. Il vous dira : « Mais ma petite dame, vous n'y pensez pas, avec la crise actuelle, nous ne pouvons prendre aucun risque, là il faut attendre, vraiment »

Eh oui!

Essayez d'imaginer les syndicats demander en France une revalorisation conséquente du SMIC.


Mais les caisses sont vide mon bon monsieur, vous repasserez.


Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore


Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires