Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 03:58


Même mort, on peut encore leur manquer de respect.
Même mort, on peut tenter de s'en servir politiquement.
Même mort, ils ne représentent rien.

Vladimir Boutin, notre sdfologue experte a encore osé , à peine digérés ses huîtres et son foie bien gras, charité bien chevillée à son gros corps, une sortie sur les sans-abris ce lundi soir: "Tous les gens qui sont décédés ont été pris en charge par des maraudes, se sont vus proposer un logement mais l'ont refusé". S'ils meurent, c'est donc qu'ils le veulent bien et qu'elle ne s'estime en rien fautive.
Et d'avancer son idée maîtresse : "Selon un sondage que j'ai fait faire, 83% des Français sont favorables à ce qu'on prenne les SDF et qu'on les mette au chaud." (Question certainement bien orientée à la OpinionWay, spécialiste des sondages gouvernementaux, foireux et fallacieux : Souhaitez vous que les sdf soient bien au chaud avec une tisane verveine-menthe et un suppositoire au tilleul, ou qu'ils crèvent comme des hyènes sur le trottoir ?)

Mauvaise foi vomitive ... je te conchie toi, tout ce en quoi tu crois et tout ce que tu représentes.

Denis Cormon est décédé ce même lundi matin près de Cergy. Son corps gisait près du quai de déchargement du centre commercial et n'était pas visible par les associations sillonnant régulièrement le secteur, selon la préfecture du Val-d'Oise.

Le 23/12, pendant que tu faisait les courses de Noël, on a trouvé le corps d'un sdf en état de décomposition avancée à Ezanville. On a du lui demander s'il voulait être au chaud, mais il n'a pas du entendre. Les hommes faisandés sont connus pour être particulièrement durs de la feuille ...

Il est mort, en France (tu sais, le pseudo-pays riche, mis à sac par un clan) cette année 360 sdf. 360 sdf ... imprime ... 360 sdf soit une personne par jour ...

L'immonde boutin porte en elle la responsabilité du destin funeste de tous ces disparus.
Et à la question le 24/12 : "Que représente Noël pour une femme ministre et catholique pratiquante comme vous ?" de répondre, puisqu'il n'y a plus de limite à sa saleté hypocrite de cul-béni : "Noël est un moment particulier et privilégié, sur le plan personnel, comme mère de famille et grand-mère. C'est aussi un moment intense de partage social au plan national."

Et de lancer un site internet se voulant une plateforme de reflexion sur nos valeurs sociétales. nosvaleurscommunes.fr qu'elle appelle ça. Je te confirme que je n'ai aucune valeur en commun avec toi et ton clan gouvernemental. Aucune. Et c'est pour moi motif d'une grande fierté que de ne rien partager avec ces larves fascisantes.

Denis Cormon, comme 359 avant lui, est mort ce matin. On nous confirme que la ministre, dont le cul apprécie le cuir épais de sa grosse berline, ne souhaite pas démissionner.

PS: Un petit coup de chapeau au collectif "Morts de la rue" qui organise deux fois par an une célébration à la mémoire des morts semestriels. Merci à eux.
Et une spéciale dédicace à mini-lui qui crache sur ces 360 morts sans nom mais se fend d'un vibrant hommage à un autre décédé récent, le lapidus. Selon que tu sois riche ou pauvre ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Goudouly - dans -*- goudouly
commenter cet article

commentaires

Régis Hulot 07/01/2009 08:00

Il serait indécent de commenter vos propos: leur vigueur suffit. Mme Boutin, dont la présence au gouvernement n'est justifiée que par un besoin de dosage (de la partie la plus réactionnaire du catholicisme français) des forces politiques, est depuis longtemps déconsidérée, et néfaste. Elle ne sert à rien d'autre qu'à assurer le pouvoir du "nanoprésident" et de son "porte-manteau", comme dit mon ami Pumpernickel. Nous n'avons rien à attendre d'elle, de ses certitudes, de ses "valeurs", de son incompétence...