Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 03:37



Quand les choix faits par les institutionnels vont à l'encontre des adhérents d'une structure,
il faut savoir tirer sa révérence
Donc acte.

Je ne suis plus président de la MJC...même plus administrateur.
La politique reprend ses droits.
La culture perd un acteur pour son développement...du moins je le crois



Aux gardiens du temple…mais lequel ?

 

Quatre ans de travail pour sortir du creux de la vague un bateau en perdition ont pris fin ce 27 mars 2009 au soir.

Ainsi va la vie, avec un brin d’amertume.

 

La bataille a été incessante durant 4 ans, menée pied à pied pour d’abord rétablir la santé financière de la MJC de Pamiers, puis pour redonner une cohérence aux activités, pour rouvrir la maison à la jeunesse, pour redéfinir le sens de notre maison.
Le plus dur a été fait, restait le meilleur à venir, malgré des locaux délabrés…et pourquoi pas changer la maison de lieu pour la rendre plus accessible, plus conviviale, c’était un chantier en devenir.

 

Sur un projet majoritairement accepté par l’assemblée des adhérents ce soir là, les représentants de la mairie de Pamiers associés aux gardiens du système tutélaire établi par la fédération régionale des MJC ont décidé de changer de présidence, contre l’expression du vote de l’assemblée générale, quelques minutes avant.

 

Donc acte, qu’ils assument leur choix. Ils doivent en répondre devant les adhérents et les salariés.

 

Ma pensée va vers les salariés de ce lieu qui devront maintenant mener seul leurs activités…du moment que la fédération régionale des MJC aura prélevé sa côte part financière.

 

Ma pensée va vers les adhérents, les utilisateurs qui ne sauront toujours pas où va la politique culturelle de la mairie, où va la MJC de Pamiers dans ce contexte obscur.

 

On invoquera mon manque de style, cette stratégie est connue, en fait il s’agit encore et toujours de politique : donner du sens, ou gérer le magot.

 

Les choix sont faits : garder le temple.

 

Dominique Mourlane

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Goudouly - dans -*- goudouly
commenter cet article

commentaires