Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 03:26


Elle s’appelait faits divers.

 

Comme j’ai aimé cette chanson.
Je l’ai chanté à tue tête, comme une dingue, dans les soirées étudiantes, seule à la maison, dans la voiture.

 

Je n’arrive pas à m’en séparer…surtout quand je lis (de moins en moins souvent) la presse.

Il n’y a plus que ça et des mensonges sur les volontés politiques dans la presse.

 

Dernièrement, lors d’un repas dans la beau monde, une rédactrice en chef en manque de confidence s’étalait pour bien faire comprendre ce que la presse doit être aujourd’hui : un lieu du sensationnel. Il faut du sang, des larmes et du bling bling.
Tout est dit…et les faits divers trouvent leurs places.

 

Un rédacteur en chef en pleine dissertation journalistique se plaignait dernièrement de la concurrence déloyale des sites Internet ou des blogs.

Je connais des blogs bien mieux écrits que beaucoup de journaux départementaux, et ces sites très personnels vérifient mieux leurs sources que la cohorte des journalistes patenté dans ces sus dits journaux.

Devant leur peu de compétences, les faits divers prennent le dessus…parce que les sites Internet et les blogs les leur laisse.
Il faut bien vendre du papier pour abattre des arbres.

Je suis cynique ce soir !

Mais ils le valent bien avec leurs faits divers.

 

Je regarde quotidiennement des sites Internet de portails électroniques : ils sont sur le même registre que les journaux papiers de quartiers. Du sensationnel, du clinquant et du travestissement de la vérité.

Prenons un exemple factuel mais non moins imaginaire (mais non je blague !) repris par l’ensemble de la presse papier, des radios, télés et sites Internet sur le devant de la scène :

« Notre Président recueille 37 % d’opinions favorables »

C’est y pas mignon, ce bel ensemble dans le positivisme ?

 

Il faut aller sur des blogs « irrévérencieux » pour lire quelque chose de correct : «  le président au plus bas dans les sondages »

C’est juste la vérité, toute crue.

 

Faites l’analyse de ce genre de positivisme, vous serez dégoûtées.


Mais revenons en aux faits divers et à Téléphone.
Bon laissons tomber Téléphone, même s’ils ne le méritent pas.

 

La longueur des faits divers les plus sordides m’hallucinent.
J’en suis même à interdire de lire les journaux à mes gosses pour ne pas qu’ils s’habituent à ces manipulations.

 

Il n’y a rien d’assez gore pour la presse.

Mais ça vend du papier coco.
Les gens ils en veulent du sensationnel.

Ils en auront.

 

C’est sûr que ces abrutis ils ne sont pas là pour élever le niveau.
De plus ils sortent tous de la même école.

Donc ils balancent les mêmes fadaises.

On est bien gardés comme ça.

Et puis le pouvoir ne craint rien ainsi.

Un petit four par là, une bouteille par là, et hop, fais le beau, fais la belle.

 

Internet c’est encore la liberté.

 

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires