Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 03:09


La belette et la crise.

 

Bon je ne vais pas y revenir, mais au cas où vous ne le sauriez pas, nous sommes en crise.

 

Toutes les hypothèses vont bon train pour une sortie plus ou moins rapide de ce traquenard dans lequel les banquiers, les multinationales et les politiques nous ont mis.

Chacun cherchant à posséder l’autre.

 

Mais prenons cinq minutes de réflexion sur une décision, extrêmement majeure, prise par décret et donc par notre gouvernement français le 18 mars.


Avant de dire cette mesure oh combien importante ! il est primordial de vous rappeler que le 18 mars nous étions à quelques jours du sommet de l’OTAN et du G 20 et qu’il fallait donc marquer le coup.

 

Ce fut fait.

le 18 mars 2009 ont été réinscrits sur la liste des « nuisibles » la martre et la belette.

 

Oui, oui, la martre et la belette.

Rien que ça.

 

Donc le contexte : l’économie mondiale s’écroule, le service public part en guenille sous les coups de butoirs de décisions libérales, les Etats sont en déliquescence et la belette et la martre sont réinscrits sur le liste des « nuisibles ».

Intéressant !

 

Et pleine période de réflexion sur les écosystèmes, ou comment les préserver, sur la question des nécessaires reconversions de l’agriculture pour une meilleure proximité et une meilleure saisonnalité, sortent d’un chapeau « technocratique » la martre et la belette.

 

Au moment où il faudrait mettre à bas l’économie et les économistes, il est question de classifier la belette et la martre dans les « nuisibles ».

 

Si ces deux mustélidés existent c’est peut être qu’ils ont une utilité.
Peut être dans un schéma moins productiviste, où l’agriculture ne ferait pas que porter un nom mais exercerait son véritable travail, ces deux petits animaux auraient-ils leur place.

 

Peut être alors qu’il y a aurait une plus grande diversité d’animaux et que la martre et la belette se nourriraient des mulots et autres petites souris qui tenteraient de nous envahir pour nous faire mourir de faim.

 

Peut être alors les chasseurs ne seraient pas obligés de lâcher des millions d’animaux d’élevages pour satisfaire à leur distraction du dimanche.

 

Il fut un temps où la chasse servait à se nourrir…il existe des lieux sur cette planète où c’est encore le cas.

 

Il y a des jours où je ne comprends plus rien à l’homme.

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires