Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 03:08


Point atypique ?

 

 

Prés de deux salariés sur trois travaillent en horaires « atypiques », titrait le Figaro il n’y a pas longtemps.

 

C’est à ces petits rien que l’on voit une société changer.

Changer en mieux, en moins bien ?

 

S’il faut parfois se poser la question de l’accès aux services, il faut aussi se poser la question de nos comportements.

 

Prenons tout d’abord l’accès  aux services.

Il est souvent difficile d’aller à la poste envoyer un colis en dehors de ses heures de travail.

Comme il est impossible de prendre un rendez vous à la sécu sans prendre une demi journée de congé.

Est-ce normal ?

Si par hasard votre relevé de compteur eau ou gaz ou électricité approche, vous avez aussi le loisir de prendre une demi journée de vacances pour attendre toute la matinée le préposé.

Cela laisse un sentiment d’inutilité et de frustration.

Perdre un jour de congé pour attendre ou pour se rendre à un rendez vous dans une service public apparaît difficile à digérer.

Si encore on pouvait obtenir ces rendez vous le samedi !

Mais cela ferait beaucoup de monde en attente.

N’est-il pas possible de libérer du temps sur le temps de travail pour ce genre de démarche ?

Ou d’autres formules qui ne nuisent pas à la vision que l’on peut avoir d’un service public au service du public ?

 

Passons à la question de nos comportements.

Pourquoi faire les courses le dimanche ?

C’est un exemple

Il nous faudrait aller dans les services publics sur notre temps de travail, et faire les courses sur notre temps de loisir.

Sont-ce les courses des loisirs ?

Pour ma pomme c’est un fardeau, en plus du boulot s’occuper de savoir quoi faire à manger, faire les courses, faire à manger, faire en sorte que les gosses aient tout ce que nécessaire, dans les limites de l’acceptable et sans démesure, l’entretien de l’appartement, du linge, et j’en passe, cela bien que nécessaire est une vicissitude.

 

Quand, en définitive, je fais le tour de tous ces temps pris sur le temps personnel, sur l’amour à donner aux miens ou aux autres, je me dis que la valeur travail est en train de foutre le camp au profit de la valeur profit.

La redite est voulue, ça fait genre.

Et le constat n’est pas nouveau, mais bon je me le redis.

 

Revenons en à l’atypisme premier.

Les horaires atypiques se développent ; dans l’article du Figaro il est mentionné, mais je n’ai pas vérifié, que le public est un espace où ses horaires atypiques se développent, dans le commerce ils sont inscrits depuis longtemps, avec des horaires découpés où les personnes n’ont souvent pas le choix de retourner chez elles entres deux temps travaillés et se retrouvent coincées sur un parking ou dans une salle dite de repos.

Pas fait pour se relaxer tout cela.

Surtout fait pour nous faire croire qu’il n’y a plus de temps outre le temps de gagner de l’argent.

Mais qui ?

Mais pour qui ?

Une ambiance générale de mise sous la férule pour mieux contrôler les populations ?

Non quand même pas !

Un moyen de tout mettre en œuvre pour abrutir les populations pour que certains se remplissent les poches ?

Même pas j’y pense !

 

Petite démonstration qui conduit donc à dire n’importe quoi quand on a intégré le fonctionnement de libre échange et celui du renard dans le poulailler.

 

Ce qui est certain par contre c’est que le fonctionnement de plus en plus atypique de nos horaires de travail, suivant des critères que nous ne maîtrisons à aucun moment, laisse penser à un changement de rythme dans notre asservissement.

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires