Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 06:58




Avec la taxe carbone supportée par les familles, l'État affiche ses orientations politiques

 

L'instauration de la taxe carbone sur les familles et les petites entreprises (les grandes entreprises seront exemptes car soumises à la nouvelle bulle spéculative d'échange des quotas de gaz à effet de serre) va dans le sens du consensus de Lisbonne et des préconisations de l'école de Chicago tant appréciée par le chef de l'État français. D'un côté, le bouclier fiscal allège la charge sur les plus hauts revenus, et de l'autre côté, l'Entreprise libérale au pouvoir alourdi la taxation des ménages et des petites et moyennes entreprises. Dans l'histoire récente de l'application des principes défendu par Milton Friedman, concepteur de l'école de Chicago, l'augmentation du prix des matières premières à destination de la majorité est un élément essentiel du bouquet de solutions proposées. Cette étape est toujours suivie entre autre d'une augmentation lourde du chômage et d'une augmentation forte du profit des grands groupes. Aujourd'hui en France nous vivons la mise en application des théories de l'école de Friedman d'une manière très subtile mais aussi très efficace. Si la population, si les familles ne prennent pas rapidement la mesure des outils mis en place et de la nécessaire riposte à construire, nous, citoyens français, courront au devant de lourdes désillusions et vers une paupérisation certaine.

La nécessité d'un service public de l'environnement pour une bonne coordination des éléments nécessaires à la préservation de la planète, la suppression du report des coûts des grandes entreprises sur la société civile, un contrôle efficace des aides reçues, l'administration de certains prix par l'État, la ré-instauration de certaines mesures protectionnistes, sont quelques-unes des mesures nécessaires pour revenir à une gestion économique tournée vers le plus grand nombre.

Dans ce cadre là, la taxe carbone serait alors supportée à la source par ceux qui polluent vraiment dans le seul souci du profit.

 

Dominique Mourlane

Partager cet article

Repost 0
Published by Goudouly - dans -*- politique
commenter cet article

commentaires