Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 03:35



Rent a travail !!

 

 

Le travail est une valeur importante dans notre quotidien.

Que l'on apprécie ou pas le travail.


Le fait que le président de la République puisse le mettre au fronton de notre République semble une bonne chose.


Malgré ce, ce n'est pas la seule valeur à afficher...tout en évitant de l'accoler à famille et patrie !


Mais qu'en est-il dans le quotidien ?


La revalorisation du travail par notre leader minimo est dans toutes ses actions, toutes ses conférences, tous ses discours.

Bien.


Dans la réalité nous nous rendons compte de la petite volonté qu'il a à vouloir la revalorisation du travail au quotidien, de sa revalorisation comme lien social et comme reconnaissance sociale.


Par contre il apparaît tous les jours évident qu'il y a un souhait de culpabiliser les gens sur le fait qu'ils ne travaillent pas assez...sans parler bien sûr de compensation financière supplémentaire.

Il est évident aujourd'hui que le travailler plus pour gagner plus s'adresse à deux catégories de citoyens bien distinctes : les travailleurs d'un côté et les rentiers de l'autre.


En clair certains vont travailler plus pour permettre à d'autres de gagner plus.

Pas mal comme stratégie.

Mais peu nouveau.

Ce qui l'est, nouveau, c'est par contre la revalorisation des rentiers.

Un terme que l'on croyait désuet, même si la fonction n'a jamais disparue.


Hors que constatons nous ?

Tout est mis en ordre par ce gouvernement pour que les rentiers soient les premiers servis.

Le bouclier fiscal est la carte majeure de cette stratégie et le signal fort donné de la position des dirigeants actuels vers les rentiers.


Mais cela ne suffit pas.


La crise aidant des milliards d'euros sont venus engraisser les rentiers...pendant que d'un autre côté le nombre de chômeurs continue de grimper.

Viendra en temps utile le droit du travail qui sera bafoué.

Le RSA est déjà une étape dont la notion inclus de subsidiarité ne saura tarder à avoir ses effets.


Ce qui fait que le discours gouvernemental devient de plus en plus inaudible pour le commun des mortels.

Les rentiers entendent bien ce qui se passe.


Ajoutez à cela un taxe carbone qui ne ciblera que les consommateurs sans s'adresser aux porteurs de déséquilibres écologiques dans la production.


Ajoutez à cela la fin probable de la taxe professionnelle qui malgré tout ce qui peut être dit sur elle profite localement à des activités locales; car ceux qui payent la taxe locale souhaitent toujours en récupérer un bout.

Ne plus percevoir cette taxe au profit des communes qui leur permet de réaliser des investissements locaux avec des entreprises locales, va entériner la marche sans fin d'une redistribution des ressources locales vers les entreprises multinationales qui raflent de plus en plus les marchés locaux.


Donc la fin de la taxe professionnelle, remplacée (non c'est interdit de dire ça) par une taxe carbone qui compensera en découplant ainsi l'investissement local de son financement et surtout en culpabilisant les consommateurs et nous voilà dans une déconsidération encore une fois de la valeur travail.


Les seuls qui s'y retrouvent sont encore une fois les même : les grosses entreprises internationales.

Elles ne payeront plus la TP (taxe professionnelle), elle ne seront pas assujetties à la TC (taxe carbone) et elles rafleront les marchés, quitte à sous traiter localement certains dossiers en faisant baisser les salaires ou en faisant augmenter le nombre d'heures travaillées sans augmentation de salaire.

Ce qui revient au même mais est quand même plus abrutissant.


Alors on se dit qu'est-ce qu'on fait dans cet écheveau qui s'entremêle sous nos yeux sans trop de voix pour le dénoncer ?


J'ai envie de hurler.


J'ai envie de reprendre en main ma vie.


Je n'ai pas envie de laisser les autres décider pour moi sur des critères qui ne m'appartiennent pas.


Je ne crois plus en leur mensonge ni dans leurs yeux de pythons de la jungle sortis tout droit des studio de Disney et qui nous disent : « Aie confiance ! Aie confiance ! »


Je ne crois plus dans leurs montages de façade qui font croire qu'il y a un intérêt humain à nos vies et que seul la question financière en définitive dirige.


Nous valons beaucoup plus que leur seul argent.

Un jour ils resteront au sol, étouffés dans leur pognon.


Un jour notre travail ne sera plus à louer, il sera notre valeur ajouté dans un quotidien humain, écologique et social.


Un jour notre travail servira réellement d'échange, au sens noble du terme, comme on échange un bout de pain, contre un bout de gras, pour les mettre ensemble sur la même table.

 

Nous devrions nous occuper de notre avenir.


Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Aurore - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires