Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 03:50

grece-067.jpg

A COR et à cris !!

 http://goudouly.over-blog.com/article--a-cor-et-a-cris--48932291.html

 

La mère de toutes les batailles est entamée.

 

Je sais c’est un peu excessif, mais les journalistes de tous bords en rajoutent tous, soit pour faire vendre du kilogramme de papier, soit pour liquider par idéologie un système par solidarité qui a prouvé durant la crise que nous traversons qu’il fonctionne très bien.

 

La crise financière traversée prouve que concernant le paradigme économique dominant il sait mobiliser les fonds nécessaires pour sauvegarder ce qu’il juge essentiel pour lui.

 

Manifestement le gouvernement français ne juge pas le système social de solidarité en place comme essentiel pour les français.

 

Un rapport du COR (conseil d’orientation des retraites) sur l’avenir de notre système de retraites signale qu’un effort de l’ordre de 1.8 à 2.8 % du revenu national à l’horizon 2030, avec un effort décroissant en suivant jusqu’en 2050 serait nécessaire pour sauver le système, faisant passer la part de richesse nationale consacrée aux retraites de 13.4 % en 2008 à 15.4 % maximum en 2030 puis 13.6 à 15 % en 2050.

Ce qui compte tenu du vieillissement de la population est un moindre mal et tout au moins un choix de société.

 

Même si les chiffres du COR ou ses hypothèses sont discutables, on peut discuter de tout et même s’interroger sur des économistes qui font des prévisions à long terme alors qu’ils ne sont capables que d’analyser ce qui vient de se passer, un chiffre de 2 ou 3 % n’est en rien un gouffre financier et peut être tranquillement relativisé avec les sommes englouties pour la finance et un bouclier fiscal qui ne privilégie que les plus riches.

 

Quand un effort demandé très marginal est vilipendé, c’est bien qu’une conquête sociale est remise en cause.

C’est bien aussi que la répartition des richesses est en cause.

 

Ma retraite je l’aurais au mieux en 2020 au pire aujourd’hui je ne sais pas mais je me dis 2025 en espérant ne pas aller plus loin.

 

Je bosse dur, je ne renâcle pas au boulot, ce n’est certes pas un travail harassant, il y a pire, mais il a son lot de pénibilité.

J’ai cotisé toute ma vie avec un début de carrière assez jeune.

Je ne réfléchi pas en fonction de la part que j’ai cotisée, puisque mes cotisations ont servi à mes parents, mes voisins, je réfléchi en terme de droits et de devoirs, mais surtout de solidarité.

 

J’ai aussi des devoirs, comme celui de payer mes cotisations.

 

Et puis je regarde ceux qui se plaignent le plus de ces fameuses charges sociales, les patrons, eux aussi bénéficient de la solidarité et ils ne sont pas prêts à lâcher cet acquis.

Ils souhaiteraient ne plus payer de charges, mais bénéficier des avantages acquis.

Le mien par exemple trouve les charges sociales contreproductives, mais il ne souhaite pas abandonner sa confortable retraite à venir.

 

Il y a comme un non sens.

 

Enfin je ne voudrais surtout pas oublier une chose, que parfois certains syndicats tentent de faire passer à l’as, la question des retraites, comme de l’école, comme de la santé, est aussi une question européenne.

 

Il est hors de question pour moi de dissocier les règles énoncées au niveau européen, librement consenties par nos différents gouvernants, à l’encontre de leurs populations, des applications voulues au plan national.

 

La réforme des retraites rentre bien dans un plan général de démontage de la solidarité et des services publics.

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Rue Goudouly - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires