Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 03:02
grece-067.jpg

Ultimatum

 http://goudouly.over-blog.com/article-ultimatum-47639683.html

 

Le 26 mars 2010 les 23 présidents de région de gauche ont solennellement demandé au gouvernement le retrait du projet de réforme territoriale sous peine de remettre en cause "certains de leurs engagements envers l'Etat".

 

Là ça fait peur.

Franchement.

 

La France encore une fois divisée en deux, comme au temps de l’affaire Dreyfus, ou bien pendant la seconde guerre mondiale entre résistants et collaborateurs, ou encre entre « Poulidristes » et « Anquetilistes » ou camembert ou roquefort.

 

L’éternelle lucidité des français qui élisent d’un côté un président bling-bling de droite et de l’autre côté des régions de gauches, est omniprésente.

 

Mais je m’égare, revenons à notre ultimatum.

Donc les régions de gauche, fortes de leurs résultats, avec tout de même 50% d’abstentions, ce qui relativise les scores d’un côté comme de l’autre, s’en vont en guerre contre le gouvernement sur la question de la réforme territoriale.

 

Qu’est ce encore que cette réforme ?

 

En quelques mots en voici la substantifique moelle :

            Création du conseiller territorial

         Élections au suffrage universel des élus des intercommunalités

Du coup, le scrutin de liste va être étendu aux communes de plus de 500 habitants (contre 3 500 aujourd’hui). Par ailleurs, le projet prévoit un achèvement de la carte de l’intercommunalité à l’horizon 2014 et facilite les fusions de communes.

         Création des métropoles

         Possibilité de fusions de départements et de régions

 

Que penser de tout cela ?

 

Tout d’abord que le suffrage universel soit appliqué a tout élu de la République me semble le minimum à exiger vis-à-vis de ceux qui gèrent nos impôts.

Le fonctionnement actuel des Pays, intercommunalités et autres regroupements de communes est une aberration, un non sens démocratique, lieu de toutes les pressions et de toutes les magouilles.

Permettre que ces personnes soient élues en fera de véritables représentants d’un territoire donné, et ce sans passe droit.

Pour autant il faudra bien que nous exercions notre « travail » de contrôle de manière permanent, pour que la République soit respectée.

 

La création des conseillers territoriaux ?

Souvent, quand je vois à quoi servent les conseillers généraux et l’argent qu’ils nous coûtent, je me dis que comme les sénateurs ils n’existeraient pas, on le verrait peut être sur notre feuille d’impôts, mais pas dans notre quotidien.

Il n’y a qu’à les voir distribuer à quelques associations amies politiquement nos subsides alors qu’ils pénalisent ceux qui sont dans l’autre camp, ou pire qui n’ont pas choisi de camp, là je me dis que l’injustice étant de ce monde, ils peuvent bien disparaître, je n’aurais aucun regret.

Enfin quand je vois leur age et le peu de représentativité qu’ils ont de la société qui les entoure, vraiment je n’aurais aucun regret.

 

Pour ce qui est des métropoles et de la fusion de départements et de régions là cela ressemble plus à de la tambouille ou à un leurre pour ne pouvoir mieux s’y intéresser, sinon que la « volonté » de l’Europe (j’adore ce boute de phrase : « la volonté de l’Europe ») est pour de grandes régions qui pèsent économiquement. Le poids des peuples n’a d’intérêt que si économiquement ils sont viables. Il n’y qu’à voir la Grèce.

 

Les régions (de gauche) ont mis un ultimatum sur le gouvernement.

En soi cela ne me gène en rien, même au contraire.

Ce qui me gène c’est pour quel contenu, et pourquoi juste là.

 

Les régions étaient 22 à gauche avant les élections.

Elles sont 23 après les élections.

Fondamentalement cela ne change rien, ou pas grand-chose, sinon pour le gouvernement qui caressait le fol espoir d’inverser les choses.

Et avant cette échéance politique quel ultimatum a été posé ?

Rien, nada, que dalle !

 

Ce sont bien les même qui aspirent à être khalife à la place du khalife ?

Oui !

 

Ils feront quoi une fois au pouvoir, avec « la volonté de l’Europe » ?

Ils feront la même chose.

Et avant que voteront ils au parlement sur cette question de la réforme des territoires ?

Ils voteront contre, parce qu’ils sont minoritaires et que la loi passera quand même.

 

C’est y pas beau la politique ?

 

Nous devrions nous occuper de notre avenir.

Aurore

Partager cet article

Repost 0
Published by Rue Goudouly - dans -*- Billets
commenter cet article

commentaires