Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous Êtes Arrivé

  • : Le blog de la rue Goudouly
  • Le blog de la rue Goudouly
  • : Les humeurs, les rumeurs, les coups de cœur, les coups de gueule, et puis les amitiés de la rue et de plus loin, de la journée, de l'air du temps...un peu de tout, un peu de rien, mais toujours à gauche.
  • Contact

Pour le plaisir

Recherche

Mémoire Classée

En campagne

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 03:30

Une brève histoire de l'extinction en masse des espèces

Une brève histoire de l’extinction en masse des espèces

Franz J. Broswimmer

Nouvelle édition

http://goudouly.over-blog.com/article-une-breve-histoire-de-l-extinction-en-masse-des-especes-46000877.html

Traduction et préface de Jean-Pierre Berlan


Pourquoi préserver la biodiversité devrait-il être une ­préoccupation majeure des êtres humains ? Une première réponse soulignerait simplement les impératifs et les soucis de notre existence collective, qui, comme celle de tout être vivant, dépend des autres.
La mondialisation de la dégradation de l’environnement et de l’extinction en masse des espèces exige un réexamen historique des pratiques sociales humaines. Après l’extermination de la mégafaune par nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, la socialisation de la nature se caractérise, avec l’apparition de l’agriculture et d’une société de classes, par la concurrence pour le surplus de production. Une logique à l’œuvre notamment dans les grandes civilisations englouties : Sumer (- 3700 à - 1600), Rome (- 500 à 500), Mayas (200 à 900), etc.
Mais les sociétés industrielles modernes se distinguent par leur compétence sans précédent à dominer la nature, avec une capacité unique dans l’histoire : détruire les écosystèmes à l’échelle planétaire. Pourtant l’idéologie dominante, fondée sur le culte de la croissance, persiste à nier que notre organisation sociale engendre ces comportements mortifères.
Un renversement des valeurs et une modification de la relation des humains entre eux sont aujourd’hui indispensables à la survie des espèces.

Adoptant une approche pluridisciplinaire, Franz Broswimmer (université de Hawaï) décrit, de la révolution néolithique à la globalisation capitaliste, les racines sociales et historiques de la dégradation environnementale qui entraîne la fin des sociétés humaines. Enfin l’auteur esquisse d’incontournables alternatives.


Une première traduction de ce livre est parue sous le titre Écocide (Parangon, 2003). Cette nouvelle édition est préfacée par Jean-Pierre Berlan, auteur de La Guerre au vivant (Agone, 2001).

 

Parution : 17/03/2010
ISBN : 978-2-7489-0111-5
288 pages
11 x 18 cm
12.00 euros
À paraître le 17/03/2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Rue Goudouly - dans -*- copinage
commenter cet article

commentaires

clovis simard 10/01/2013 14:39


L'Extinction des espèces:La cause(fermaton.over-blog.com)